Page où je vais ... jouer à la pédante et faire mon intello ...

En effet, si je suis assez allergique aux cuistreries, et si le langage inutilement voire faussement savant me hérisse,

je ne peux passer sous silence quelques concepts qui me sont chers, mots-clefs du processus créatif.

Avec en écho quelques citations​ ... 

SÉRENDIPITÉ

Mot entré depuis peu dans le dictionnaire, il contient toute une philosophie, dans laquelle l'inattendu joue un rôle constructif majeur.

Finies la maîtrise, la volonté, la logique, voici le hasard à saisir, l’erreur féconde, l’aléa bienvenu. Enfin… pas tout à fait car « Le hasard ne profite qu'aux esprits préparés » a dit si bien Pasteur. C’est à cette préparation, partie immergée de l’iceberg créatif, que vous invitent mes chemins.

AUTOTÉLISME

Alors lui, il n’est même pas (encore ?) dans le dictionnaire courant. Kesako ? C’est en quelque sorte le père de la sérendipité.

Il s'agit en effet de jouer pour … jouer. Une action gratuite, en quelque sorte : non pas faire pour mais simplement faire. Parce que ça nous fait plaisir.

Et pour donner du sérieux à l’affaire, appuyons-nous sur Heidegger : « Pourquoi joue-t-il, l’enfant ? Il joue parce qu’il joue. Le parce que disparaît dans le jeu. Le jeu est sans pourquoi. » Et c’est en jouant, en s’abandonnant pleinement au moment présent, comme le fait si bien l’enfant, que les idées arrivent.

« Je ne cherche pas, je trouve. » disait Picasso

OULIPO, OULIPIEN

En plus précis: OUvroir de LIttérature POtentielle. Il s’agit d’un groupe créé dans les années 1960 tout à la fois de littéraires et de mathématiciens et se définissant comme suit : rats qui construisent eux-mêmes le labyrinthe dont ils se proposent de sortir. 

C’est la reconnaissance de la contrainte à son summum puisque, non contents de faire avec, les oulipiens s’en créent volontairement afin de mieux … créer. L’exemple emblématique est le roman de Georges Pérec, « La disparition », dans lequel l’auteur relève le défi insensé de ne pas utiliser une seule fois la lettre E. « L'art naît de contraintes, vit de lutte et meurt de liberté. » Gide

MAÏEUTIQUE

Une définition par Mérimée : "l'art de faire accoucher les idées, cet art où Socrate excellait, l'art de faire éclore les grandes pensées, d'accoutumer les esprits par l'exercice, à chercher et à connaître leurs facultés."

Une remarque de Galilée : « On ne peut rien enseigner à autrui. On ne peut que l'aider à le découvrir en lui-même. »

Un commentaire important : cette pédagogie nécessite une indéfectible confiance dans le potentiel de chacun.

©2016 les chemins créatifs

contact :

(métropole lilloise)

06 08 84 71 03